Cosmétique de l'ennemi

 

Synopsis : Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime.
La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé. Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance. Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme. C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé. De toute façon, le hasard n'existe pas.

Mon avis : J'ai encore passé un très bon moment avec cette auteure. Le nœud, mêlé d'un humour grinçant, se resserre au fur et à mesure dans une sorte de huis clos. Vivre avec la culpabilité ou mourir !