Ma vie aux extrêmes

 

Synopsis : "Ce matin est un grand jour ! Je consulte pour la première fois. (Derrière cette expression, se cache le fait d'aller voir un psy ! Mais il est vrai que l'on préfère souvent cacher cela, même à notre époque, certains thèmes restent tabous). Depuis le temps que l'on me disait d'y aller, je 'avais pas osé pousser les portes d'une consultation spécialisée. De toute façon, il était temps de faire quelque chose, à force de pleurer sans raison, j'énerve tout le monde, je le sens bien. Leurs regards changent, ou alors je psychote trop. La maladie me fait devenir chèvre, et puis c'est méconnue, tellement mal vu : la bipolarité !"

Mon avis : Dans ce récit autobiographique, Valérie Andrieux parle sans détour de la maladie invisible dont elle souffre : la bipolarité. Elle raconte ses sensations, ses sentiments de joie et de mal être, cette pathologie qu’elle refuse au départ mais qui ne la lâche pas. Traitement après traitement en hôpital psychiatrique, l’auteur avance malgré l’incompréhension de sa mère et sa fille aîné.